Chinon

 

Histoire autour de Chinon

La forteresse de Chinon, qui domine la Vienne, fut le lieu de séjour de nombreux rois et princes, des Plantagenêt jusqu'à Richelieu. En 1429, Charles VII reçut Jeanne d'Arc, venue le convaincre de reconquérir le royaume de France. 

Également terre natale de Rabelais, l'histoire et ses versions romancées sont gravées dans l'architecture et le paysage de Chinon pour en faire un lieu de pèlerinage (plus bachique que littéraire ..) et un site au charme Renaissance très prisé des touristes. 


 

Le vignoble

  • Localisation

L'aire d'appellation s'étend sur 18 communes d'Indre-et-Loire, de part et d'autre de la Vienne jusqu'à sa confluence avec la Loire

  • Superficie

2364 hectares

  • Sols :

Terrasses alluviales (anciennes et récentes) des bords de la Vienne, composées de graves et de sables

Coteaux et buttes calcaires du Turonien (tuffeau jaune) situés en bordure des axes fluviaux

Plateaux et buttes constitués essentiellement d'argiles à silex et de sables (Sénonien)

  • Climat

Le climat est semi-océanique

 

Le vin

La production annuelle est de 96 500 hectolitres, ce qui représente environ 12 900 000 bouteilles.

 

On retrouve principalement du rouge (85% de la production), du rosé (13%)  et du blanc (2%).

 

Le rendement de base est de 55hl/ha, mais le rendement moyen est de 42hl/ha sur les 5 dernières années.

 

Les cépages utilisés pour le rouge et le rosé proviennent majoritairement du Cabernet Franc (ou Breton) ou du Cabernet Sauvignon. Le blanc est issu du Chenin.


 

Dégustation

  • Les caractéristiques sensorielles du Chinon Rouge

La gamme s'étend des vins légers et friands aux vins structurés et puissants, on peut trouver des chinons jeunes et profonds, ou de garde et fruités ... Tous ont en commun le fruit, la fraîcheur, l'acidulé, un coté aérien, léger, digeste, des tanins souples.

 

La robe est aux reflets pourpres toujours intenses, allant de la cerise au violet dense.

 

Au nez, c'est un festival de fruits rouges (fraise, framboise, cerise, groseille ...), évoluant peu à peu vers les fruits noirs compotés (mûres, cassis, pruneaux), les épices douves (cannelle, vanille, cardamone ...) et le gibier (cuir, fourrure ...)

 

En bouche, souples ou corsés, ils apprécient toujours une mise en scène gourmande, qu'elle soit simple ou sophistiquée.

 

La température de service varie selon l'âge : 14-15° pour les jeunes, 16-17°C s'ils ont de l'âge. Il est recommandé de les carafer, afin d'assouplir les premiers et de décanter et épanouir les seconds.

 

  • Les caractéristiques sensorielles du Chinon rosé

Sa couleur va du saumon très pâle au rose intense. Au nez, il évoque la pêche, le litchi, la rose, le pomelo et les petits fruits rouges. En bouche, sa matière est souple et structurée.

 

  • Les caractéristiques sensorielles du Chinon blanc

Le Chinon blanc est un "vin de taffetas", très minéral, à la robe d'or pâle, au nez d'agrumes et floral et à la bouche, frais et gourmand.

 

Le potentiel de garde varie selon leur type, il peut aller de 2 à 5 ans ou de 5 à 10 ans.