Touraine Noble-Joué

 

Histoire autour de Touraine Noble-Joué

La présence du Noble-Joué est attestée à la cour du roi Louis XI. Au sommet de sa renommée au XIXeme siècle, le vignoble demande l'AOC en 1939, mais l'entrée en guerre fait oublier le dossier. Partiellement détruit puis grignoté par l'urbanisation, le vignoble s'éteint jusqu'en 1975 où il est relancé par un groupe de vignerons.

Il a maintenant retrouvé son succès sur les tables tourangelles.


 

Le vignoble

  • Localisation

Entre Indre et Cher, au sud de l'agglomération tourangelle.

  • Superficie

30 hectares

  • Sols

Sols calcaires, argilo-calcaires et argiles à silex

  • Climat

Climat tempéré à influence océanique

 

Le vin

La production annuelle est de 1600 hectolitres, ce qui représente envrion 213 000 bouteilles par an.

 

Le rendement annuel est de 50hl/ha, sur les 5 dernières années.

 

Vin gris original, le Noble-Joué est issu d'un subtil assemblage de 3 pinots : le Pinot Meunier, qui constitue le corps et la puissance, le Pinot Gris donne le fruité et finesse et le Pinot Noir apporte la rondeur et la longueur.


 

Dégustation

La robe est rose très pâle, à reflets gris ou argentés, d'où son nom de "vin gris".

 

Au nez, on retrouve des notes de fraises, framboises, groseilles, violettes et parfois de bonbons aux fruits ou de fleurs des champs.

 

En bouche, le vin est léger, souple, délicat et frais.

 

La température de service est de 8°C.

 

Son potentiel de garde n'est pas élevé, il est à boire dans sa jeunesse.