Touraine Azay-le-Rideau

 

Histoire autour de Touraine Azay-Le-Rideau

Le vignoble ridellois est certainement le berceau gallo-romain de la viticulture en Touraine. Il constitue désormais l'écrin du merveilleux Château d'Azay, dont les hôtes royaux faisaient figurer en priorité sur leur table, les vins du terroir.


 

Le vignoble

  • Localisation

L'aire d'appellation s'épanouit sur 6 communes, situées au confluent de l'Indre et de la Loire.

  • Superficie

Environ 40 hectares

  • Sols

Perruches, c'est-à-dire argiles à silex

Aubuis, c'est-à-dire argilo-calcaires et sables éoliens mêlés d'argiles.

  • Climat

Climat tempéré propice à la vigne en Touraine. On retrouve aussi des influences océaniques à l'ouest, et un caractère continental à l'est.

 

Le vin

La production annuelle est de 1100 hectolitres par an, soit l'équivalent d'environ 146 700 bouteilles.

 

On retrouve du blanc et du rosé

 

Le rendement annuel est en moyenne de 37hl/ha.

 

Le cépage pour le vin blanc est le Chenin. Pour le rosé, il est possible de retrouvé le Gamay, Grolleau, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Cot.


 

Dégustation

La robe est claire et brillante pour les rosés, cristalline pour les blancs.

 

Les rosés présentent au nez des arômes de rose, de lilas, de cerises et de groseilles. Les blancs présentent plus des notes de fruits frais et d'agrumes, et en vieillissant, tirent sur des arômes de coing et d'abricot.

 

La bouche est fine et élégante pour les rosés, souvent ample pour les blancs.

 

La température de service est de 10°C, et ce, pour les blancs comme les rosés. Concernant le potentiel de garde, les rosés sont à déguster dans leur jeunesse alors que les blancs ont une grande longévité, 10 ans.